Entre réalité et prospective :
   L'armée de terre française en janvier 1989
 
David DELPORTE
 
 

LES UNITES D'INFANTERIE

INFANTERIE MÉTROPOLITAINE, CHASSEURS, LEGION ETRANGERE ET TROUPES DE MARINE

LES UNITÉS D'ACTIVE ET D’ÉCOLE

 

MISE A JOUR EN DATE DU 25 FÉVRIER 2015

 

Au terme de la loi n° 83-606 du 8 juillet 1983 portant approbation de la programmation militaire pour les années 1984-1988 et par la loi de programmation n° 87-343 du 22 mai 1987 relative à l'équipement militaire pour les années 1987-1991, l'infanterie comprend en sus des six compagnies antichars d'active :

- vingt-deux régiments d'infanterie et un régiment d'infanterie alpine,

- sept groupes de Chasseurs,

- cinq régiments d'infanterie de Marine et quatre régiments parachutistes d'infanterie de Marine,

- cinq bataillons de Chasseurs alpins,

- deux régiments étrangers d'infanterie et un régiment étranger parachutiste,

- deux régiments de Chasseurs parachutistes,

- un régiment parachutiste de choc,

- un groupe cynophile de l'armée de terre.

Ce qui nous fait nous total de cinquante-et-une unités d'active. Passons maintenant aux troupes mises sur pied par les écoles ou centres de formation :

- quatre régiments d'infanterie

- un régiment étranger

- un régiment d'infanterie de Marine

- un régiment de Chasseurs parachutistes

On arrive donc à un total de cinquante-huit unités d'infanterie. Pour mémoire il est également mis sur pied cinquante-deux unités de réserve et vingt-deux unités gardant les traditions d'unités issues de l'infanterie métropolitaine ou des troupes de Marine.

Ces unités d'infanterie se répartissent également en fonction de leur technicité, le tableau ci-après en fait le détail :

 

Unités d'active

Unités « École »

Total

Unités mécanisées

13

1

14

Unités motorisées

18

/ …

18

Unités portées

13

5

18

Unités aéromobiles

1

/ …

1

Unités diverses

6

1

7

Total

51

7

58

- - - / - - -

I – LES UNITÉS D'ACTIVE ET D’ÉCOLE :

- - - / - - -

A – LES UNITÉS D'INFANTERIE MÉCANISÉE DE DIVISION BLINDÉE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

1er groupe de Chasseurs

Reims

10ème division blindée

Colonel JUDEAUX

2ème groupe de Chasseurs

Neustadt

5ème division blindée

Colonel GUITART

8ème groupe de Chasseurs

Wittlich

1ère division blindée

Colonel ROLLAND

16ème groupe de Chasseurs

Saarburg

1ère division blindée

Colonel RAGEOT

19ème groupe de Chasseurs

Villingen

3ème division blindée

Colonel LE DEROFF

24ème groupe de Chasseurs

Tübingen

5ème division blindée

Colonel KLOCHKOFF

30ème groupe de Chasseurs

Lunéville

7ème division blindée

Colonel LUCAS

3ème régiment d'infanterie « école »

Nîmes

14ème division légère blindée « école »

Colonel PARET

5ème régiment d'infanterie

Beynes

2ème division blindée

Colonel BAUDOUIN

35ème régiment d'infanterie

Belfort

7ème division blindée

Colonel D’ORNANO

42ème régiment d'infanterie

Offenburg

3ème division blindée

Colonel BREG

150ème régiment d'infanterie

Verdun

10ème division blindée

Colonel COSMAO-DUMANOIR

170ème régiment d'infanterie

Golbey

7ème division blindée

Colonel BODIN

Régiment de Marche du Tchad

Montlhéry

2ème division blindée

Colonel CARTRON

Ces quatorze unités mécanisées entrent dans la dotation des six divisions blindées à l'exception du 3ème régiment d'infanterie « école » qui est sous les ordres de la 14ème division légère blindée « école ». Pour faire simple, ces unités, à l'effectif théorique de 1036 hommes, sont organisées en :

- une compagnie de commandement d'appui et des services à effectif de 348 hommes. Une section de six mortiers de 120 mm tractés par autant de « AMX-10 P » est en dotation en cette unité,

- trois compagnies de combat d'infanterie mécanisée, à effectif de 198 hommes, dotées chacune de dix-sept véhicules de combat d'infanterie de type AMX-10P dont quatre véhicules sont dotés de missiles antichars « MILAN »,

- une compagnie de char, à effectif de quatre-vingt quatorze hommes, dotée de seize chars de bataille de type AMX-30.

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité mécanisée.

IMAGE RI MECA

Le 30ème groupe de Chasseurs n'est pas doté du binôme « AMX-10 P / AMX-30 » mais garde encore les vénérables engins de type AMX-13 tant dans la version transport de troupes que celle de chars légers. En effet, lors de la transformation des divisions blindées en 1984 – 1985, quatre des seize régiments d'infanterie de type mécanisé doivent se transformer en unité motorisée. Les 151ème, 152ème et 153ème régiments d'infanterie se transforment donc et se joignent aux 39ème et 110ème régiments d'infanterie, contrairement au 30ème groupe de Chasseurs qui ne passe pas sur ce type.

- - - / - - -

B – LES UNITÉS D'INFANTERIE MOTORISÉE :

- - - / - - -

1 – LES UNITÉS D'INFANTERIE MOTORISÉE DE DIVISION D'INFANTERIE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

2ème régiment étranger d'infanterie

Nîmes

6ème division légère blindée

Colonel SOUBIROU

2ème régiment d'infanterie de Marine

Champagné

9ème division d'infanterie de Marine

Colonel LOREYTE

3ème régiment d'infanterie de Marine

Vannes

9ème division d'infanterie de Marine

Colonel THORETTE

8ème régiment d'infanterie

Noyon

8ème division d'infanterie

Colonel CHAUVIE

21ème régiment d'infanterie de Marine

Fréjus

6ème division légère blindée

Colonel SONNIC

24ème régiment d'infanterie

Vincennes

État-major de l’Armée de terre

Colonel CARRÉ

41ème régiment d'infanterie

Châteaulin

3ème région militaire

Colonel MOUNIER

46ème régiment d'infanterie

Berlin

Forces françaises stationnées à Berlin

Colonel DE LAFORCADE

67ème régiment d'infanterie

Soissons

8ème division d'infanterie

Colonel BACH

92ème régiment d'infanterie

Clermont-Ferrand

15ème division d'infanterie

Colonel CAUSSOU

94ème régiment d'infanterie

Sissonne

8ème division d'infanterie

Colonel ASCENSI

99ème régiment d'infanterie

Lyon / Sathonay

15ème division d'infanterie

Colonel POUILLART

126ème régiment d'infanterie

Brive-la-Gaillarde

15ème division d'infanterie

Colonel BROUSSE

Ces treize unités motorisées, à l'effectif théorique de 1168 hommes, entrant dans la dotation des deux divisions d'infanterie et des deux divisions légères blindées (à l'exception des 24ème et 46ème régiments d'infanterie), sont organisées en :

- une compagnie de commandement et des services à effectif de 269 hommes,

- une compagnie d'éclairage et d'appui, à l'effectif de 199 hommes avec une section de six mortiers de 120 mm tractés par autant de véhicules de l'avant blindé « VAB » et deux sections antichars dotées chacune de de quatre véhicules de tir de type « VAB MILAN »,

- quatre compagnies de combat d'infanterie motorisée, à effectif de 175 hommes, dotées chacune de quinze véhicules de l'avant blindé « VAB » dont un est doté de missiles antichars « MILAN » et de deux autres portant des mortiers de 81 mm.

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité motorisée dotée de « VAB ».

IMAGE RI VAB 1

Mentionnons que le 46ème régiment d'infanterie ne possède que trois compagnies de combat au lieu des quatre réglementaires, cependant, sa compagnie de commandement et des services se voit doter d'une section autodéfense antiaérienne (6 canons tractés AA de 20 mm). Il en va de même du 24ème régiment d'infanterie qui se voit doter de trois compagnies de combat d'infanterie et d'un escadron d’automitrailleuses légères de type AML-90.

Le 2ème régiment étranger d'infanterie est dans la situation inverse puisqu'il possède cinq compagnies de combat d'infanterie motorisée en sus de sa compagnie d'éclairage et d'appui.

- - - / - - -

2 – LES UNITÉS D'INFANTERIE MOTORISÉE DE DIVISION BLINDÉE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

39ème régiment d'infanterie

Rouen

2ème division blindée

Colonel BRETON

110ème régiment d'infanterie

Donaueschingen

3ème division blindée

Colonel BRAUN

151ème régiment d'infanterie

Metz

10ème division blindée

Colonel ETIENNE

152ème régiment d'infanterie

Colmar

5ème division blindée

Colonel DOUSSON

153ème régiment d'infanterie

Mutzig

1ère division blindée

Colonel DE ROTALIER

Ces cinq unités motorisées, à l'effectif théorique de 978 hommes, entrant dans la dotation de cinq des six divisions blindées, sont organisées en :

- une compagnie de commandement, d'appui et des services à effectif de 348 hommes, avec une section de six mortiers de 120 mm tractés par autant de véhicules de l'avant blindé « VAB »

- trois compagnies de combat d'infanterie motorisée, à effectif de 210 hommes, dotée chacune de quatorze véhicules de l'avant blindé « VAB » pour le transport des combattants et de huit « VAB » affectés à la section « MILAN ».

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité motorisée de division blindée dotée de « VAB ».

IMAGE RI VAB 2

Mentionnons que la compagnie antichars divisionnaire est rattachée à cette unité d'infanterie à titre administratif et non de l'emploi. Ainsi les trois régiments d'infanterie (ou groupes de Chasseurs) de la division blindée sont dotés chacun de trois compagnies de combat et d'une compagnie de chars ou de la compagnie antichars divisionnaire.

Rappelons également ici que le 30ème groupe de Chasseurs aurait du également passer sur ce type mais est resté de type mécanisé. Cependant il administre bien la compagnie antichars de la 7ème division blindée.

- - - / - - -

C – L'UNITÉ D'INFANTERIE AÉROMOBILE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

1er régiment d'infanterie

Sarrebourg

4ème division aéromobile

Colonel LACCONI

Cette unité unique dans l'armée de terre, à l'effectif théorique de 1495 hommes, entre dans la dotation de la 4ème division aéromobile. Elle s'organise en :

- une compagnie de commandement et des services,

- une compagnie légère du renseignement, à l'effectif de 180 hommes et 140 motocyclettes, est dotée de postes à évasion de fréquence et de jumelles passives de vision nocturne OB42,

- trois compagnies d'éclairage et de combat antichars, à à l'effectif de 160 hommes et cinquante véhicules légers tout-terrain, sont dotées chacune de quinze postes Milan, quatre postes « OLIFAN » et huit caméras Mira,

- une compagnie d'appui, dotée de dix-huit canons de 20 mm antiaérien et ses sept radars « RASURA »

- une compagnie d'intervention aéromobile mise sur pied par la 11ème compagnie d'instruction

- une compagnie de contre-mobilité venant du 34ème régiment du génie et rattachée au 1er régiment d'infanterie au titre de son emploi particulier.

IMAGE RI CAM

- - - / - - -

D – LES UNITÉS D'INFANTERIE PORTÉE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

3ème régiment de Chasseurs parachutistes « école »

Pau

12ème division légère blindée « école »

Colonel CHARRIER

4ème régiment étranger d'infanterie « école »

Castelnaudary

14ème division légère blindée « école »

Colonel SEIGNEZ

4ème régiment d'infanterie de Marine « école »

Fréjus

152ème division d'infanterie

« école »

Colonel MESSAOUDI

24ème régiment d'infanterie de Marine

Perpignan

152ème division d'infanterie

« école »

Colonel LE PORT

86ème régiment d'infanterie « école »

Issoire

152ème division d'infanterie

/ …

114ème régiment d'infanterie « école »

Saint-Maixent

12ème division légère blindée « école »

Colonel GARNIER

Ces six unités d'infanterie portée, à l'effectif théorique de 1170 hommes, entrant dans la dotation des deux divisions légères blindées « école » et de la division d'infanterie « école », sont organisées en :

- une compagnie de commandement et des services à effectif de 265 hommes,

- une compagnie d'éclairage et d'appui, à l'effectif de 205 hommes avec une section de six mortiers de 120 mm tractés par autant de camionnettes de type « GBC 8KT » et deux sections antichars dotées chacune de de huit véhicules de tir de type « véhicule léger tout-terrain »,

- quatre compagnies de combat d'infanterie portée, à effectif de 175 hommes, dotées chacune de divers véhicules de transport de type « GBC 8KT » ou de type « TRM 4000 » dont trois transportent respectivement le groupe « MILAN » avec deux postes de tir, le groupe « mortiers de 81 mm » avec un mortier et le groupe auto défense AA avec deux canons tractés AA de 20 mm.

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité d'infanterie portée affectée aux divisions mises sur pied par les écoles.

IMAGE RI PORTE

- - - / - - -

E – LES UNITÉS D'INFANTERIE SPÉCIFIQUES :

- - - / - - -

1 – LES UNITÉS D'INFANTERIE ALPINE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

6ème bataillon de Chasseurs alpins

Varces

27ème division alpine

Lieutenant-Colonel BAUDRY

7ème bataillon de Chasseurs alpins

Bourg-Saint-Maurice

27ème division alpine

Colonel QUENAULT

11ème bataillon de Chasseurs alpins

Barcelonnette

27ème division alpine

Lieutenant-Colonel BAYLE

13ème bataillon de Chasseurs alpins

Barby

27ème division alpine

Colonel ROMMELAERE

27ème bataillon de Chasseurs alpins

Annecy

27ème division alpine

Colonel BACHELET

159ème régiment d'infanterie alpine

Briançon

27ème division alpine

Lieutenant-Colonel CHATENOUD

Ces six unités d'infanterie légère de montagne, à l'effectif théorique de 930 hommes, entrant toutes dans la dotation de la 27ème division alpine, sont organisées en :

- une compagnie de commandement et des services à effectif de 250 hommes,

- une compagnie d'éclairage et d'appui, à l'effectif de 200 hommes avec une section de six mortiers de 120 mm tractés par autant de camionnettes de type « GBC 8KT » et deux sections antichars dotées chacune de de huit véhicules de tir de type « véhicule léger tout-terrain »,

- trois compagnies de combat d'infanterie, à effectif de 160 hommes, dotées chacune de divers véhicules de transport de type « GBC 8KT » ou de type « TRM 4000 » dont trois transportent respectivement le groupe « MILAN » avec deux postes de tir, le groupe « mortiers de 81 mm » avec deux mortiers et le groupe auto défense AA avec 2 canons tractés AA de 20 mm.

Les compagnies de combat n'ont pas de véhicules de transport de troupes affectés, cependant nous trouvons, au sein de la compagnie de commandement et des services, une section de transport avec vingt et un véhicules de transport de type « GBC 8KT » et quatre chenillettes.

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité d'infanterie affectée à la division alpine.

IMAGE RI ALPIN

- - - / - - -

2 – LES UNITÉS D'INFANTERIE PARACHUTISTE :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

1er régiment de Chasseurs parachutistes

Martignas-sur-Jalle

11ème division parachutiste

Colonel DE LOUSTAL

2ème régiment étranger parachutiste

Calvi

1er groupe aéroporté / 11ème division parachutiste

Colonel COEVOET

3ème régiment parachutiste d'infanterie de Marine

Carcassonne

1er groupe aéroporté / 11ème division parachutiste

Colonel STOUFF

6ème régiment parachutiste d'infanterie de Marine

Mont-de-Marsan

11ème division parachutiste

Lieutenant-Colonel BORDRON

8ème régiment parachutiste d'infanterie de Marine

Castres

1er groupe aéroporté / 11ème division parachutiste

Colonel LAFOURCADE

9ème régiment de Chasseurs parachutistes

Pamiers

11ème division parachutiste

Colonel PINATEL

Ces six unités d'infanterie légère parachutiste, à l'effectif théorique de 1350 hommes, entrant dans la dotation de la 11ème division parachutiste, sont organisées en :

- une compagnie de commandement et des services à effectif de 233 hommes,

- une compagnie d'éclairage et d'appui, à l'effectif de 285 hommes avec une section de six mortiers (trois de 81 mm et trois de 120 mm) tractés par autant de camionnettes de type « GBC 8KT », deux sections antichars dotées chacune de de huit véhicules de tir de type « véhicule léger tout-terrain » et un groupe d'auto-défense antiaérien doté de six canons tractés AA de 20 mm,

- quatre compagnies de combat d'infanterie, à effectif de 208 hommes, dotées chacune de divers véhicules de transport de type « GBC 8KT » ou de type « TRM 4000 » dont deux transportent le groupe auto défense AA avec deux canons tractés AA de 20 mm. Le groupe antichars avec ses « MILANS » est doté de deux véhicules légers tout-terrain.

Les compagnies de combat n'ont pas de véhicules de transport de troupes affectés, cependant nous trouvons, au sein de la compagnie de commandement et des services, une section de transport avec douze véhicules de transport de type « GBC 8KT » et vingt-huit fardiers.

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité d'infanterie affectée à la division parachutiste.

IMAGE RI PARA

Ces six unités d'infanterie légère parachutiste stationnent toutes dans le Sud-Ouest de la France, à l'exception du 2ème régiment étranger parachutiste qui stationne en Corse.

- - - / - - -

F – LES UNITÉS ANTICHARS / SYSTÈME ANTICHARS « VAB HOT » :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

1ère compagnie antichars

Saarburg

1ère division blindée / 16ème groupe de Chasseurs

/ …

2ème compagnie antichars

Rouen

2ème division blindée / 39ème régiment d'infanterie

/ …

3ème compagnie antichars

Villingen

3ème division blindée / 19ème groupe de Chasseurs

/ …

5ème compagnie antichars

Tübingen

5ème division blindée / 24ème groupe de Chasseurs

/ …

7ème compagnie antichars

Lunéville

7ème division blindée / 30ème groupe de Chasseurs

/ …

10ème compagnie antichars

Verdun

10ème division blindée / 150ème régiment d'infanterie

/ …

Ces six compagnies antichars ne sont pas des unités indépendantes. Bien qu'officiant au niveau divisionnaire sous le commandement de l'état-major idoine, ils sont gérés par le régiment d'infanterie motorisée de la division blindée.

Cette unité se présente sous la forme d'une compagnie à l’effectif de 140 personnels. Elle se répartit en :

- une section de commandement à l'effectif de vingt-quatre personnels,

- une section échelon à l’effectif de douze personnels,

- quatre sections de tir à l'effectif de vingt-six personnels, dotées chacune de trois groupes de tir monté sur VAB avec postes de tir « HOT ») et d'un groupe de protection motorisé sur « VAB »).

Voici ci-après le schéma de la compagnie antichars de division blindée.

IMAGE CAC

- - - / - - -

G – LES UNITÉS PARTICULIÈRES :

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

1er régiment étranger

Aubagne

Commandement de la Légion étrangère

Colonel CARLES

1er régiment parachutiste d'infanterie de Marine

Bayonne

Élément organique

de corps d'armée

Colonel RIGOT

11ème régiment parachutiste de choc

Cercottes

Direction générale de la sécurité extérieure

/ …

43ème régiment d'infanterie et de commandement de corps d'armée

Lille

Élément organique du 3ème corps d'armée

Colonel GOUFFAULT

44ème régiment d'infanterie

Cercottes

Direction générale de la sécurité extérieure

/ …

81ème régiment d'infanterie, de commandement et de soutien « école »

Montpellier

14ème division légère blindée « école »

/ …

132ème groupe cynophile de l'Armée de terre

Mourmelon

État-major de l'Armée

Lieutenant-Colonel EMOND

Ces sept unités d'infanterie se divisent en trois ensembles et deux unités distinctes de par leur emploi :

Nous avons tout d'abord le 11ème régiment parachutiste de choc et le 44ème régiment d'infanterie qui sont des unités intégrées à la Direction générale de la sécurité extérieure. Ces deux régiments ne sont pas des unités d'infanterie en tant que telles mais sont des réservoirs de force quant aux actions de cette « Direction » des services secrets français.

Nous avons ensuite le 43ème régiment d'infanterie et de commandement de corps d'armée et le 81ème régiment d'infanterie, de commandement et de soutien « école » qui, bien que possédant le vocable « infanterie » et rattachés à l'armée de l'Infanterie, sont des unités dédiées à l'armée du train. Leurs organisations respectives sont étudiés dans la partie des unités du train.

Pour finir, nous avons le 132ème groupe cynophile de l'Armée de terre qui est à la fois la synthèse de toutes les unités cynotechniques de l'armée de terre et également la mémoire du 132ème régiment d'infanterie.

Cette unité, à l'effectif de trois cents militaires et deux cent quatre-vingt dix chiens permanents, accueille en moyenne trois cent dix stagiaires et tout autant de chiens. Le groupe est organisé en :

- Une compagnie de commandement et des services,

- une compagnie cynotechnique,

- deux compagnies d'(instruction cynotechnique.

Les deux unités distinctes sont le 1er régiment étranger et le 1er régiment parachutiste d'infanterie de Marine. Le 1er régiment étranger est la « maison mère » de la Légion étrangère à Aubagne, ce n'est pas une unité de combat mais un état-major couplé à un centre administratif et de gestion des effectifs.

Le 1er régiment parachutiste d'infanterie de Marine est une unité de reconnaissance stratégique à destination des corps d'armée à l'image du 13ème régiment de Dragons Parachutistes qui agit au profit de la 1ère armée.

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement