Entre réalité et prospective :
   L'armée de terre française en janvier 1989
 
David DELPORTE
 
 

LE 1er COMMANDEMENT LOGISTIQUE


MISE A JOUR EN DATE DU 29 FÉVRIER 2016


Le 1er commandement logistique, plus connu par le « grand public » sous l'acronyme 1er COMLOG, est un organisme de commandement créé en 1972 et gérant les flux d'approvisionnement et de transport de troupes et de matériels à travers le soutien de groupements de forces de manœuvre engagées pour des durées variables et directement liées à l'infrastructure nationale.

Le 1er commandement logistique est le légataire en droite ligne de la « base d'opérations 901 » de la 1ère armée constituée en juillet 1944 pour assurer le soutien logistique des troupes françaises combattantes sur le théâtre d'opérations français.

Cette base, ayant pris pied sur le littoral méditerranéen peu après le débarquement franco-américain d'août 1944, s'adapte à la marche de 1ère Armée française qui remonte vers le nord-est.

En effet, la Base d'opérations 901 a pour mission d'assurer les ravitaillements des unités françaises de l'avant en vivres, munitions et matériels de toute nature, d'effectuer les évacuations, de gérer les dépôts, de participer à l'exploitation des plages et des ports et de remettre en état les voies de communication.

Au 1er janvier 1989, la mission du 1er commandement logistique se résume en quatre grands points :

  • assurer la réception des approvisionnements transitant par les ports maritimes par :

    • gestion des opérations portuaires,

    • manutention à bord des navires tant civils que militaires, sur les quais ou en rade.

  • acheminer les approvisionnements vers les dépôts de la 1ère armée ou des différents corps d'armée soit de par ses propres dépôts soit de par le transit des expéditions lui parvenant :

    • par la voie routière,

    • par la voie aérienne.

  • entretenir des volants d’approvisionnements aux niveaux fixés par la 1ère armée de manière :

    • à éviter les ruptures éventuelles de ses ressources,

    • à parer aux besoins opérationnels inopinés.

  • assurer le bon acheminement tant en temps de paix qu'en temps de guerre, des personnels militaires et assurer la régulation de ces personnels vers le théâtre d'Allemagne fédérale.

A cet effet, le 1er commandement logistique est doté de seize unités diverses soit huit régiments, cinq groupes et trois unités de moindre importance toutes issus de l'Arme du Train et se répartissant en :

  • dix unités d'active :

    • cinq régiments de transport,

    • un régiment de livraison par air,

    • un régiment de transbordement maritime,

    • un escadron de commandement et de quartier général,

    • deux centres de transit personnels et matériels.

  • six unités de réserve :

    • un régiment de transport,

    • cinq groupes de transit portuaire.

Voici ci-après le schéma général des unités composants le « 1er COMLOG ».

 


Outre escadron de commandement et de quartier général, nous pouvons voir que les quinze autres unités se répartissent en quatre ensembles distincts selon leur « cœur de métier » :

  • Transport par voie terrestre :

    • cinq régiments de transport d'active,

    • un régiment de transport de réserve.

  • Transbordement maritime :

    • un régiment de transbordement maritime d'active,

    • cinq groupes de transit portuaire de réserve

  • Transport par voie aérienne :

    • un régiment de livraison par air d'active,

  • Unités de transit :

    • deux centres de transit personnels et matériels d'active  

- - - / - - -
DÉTAIL DES UNITÉS :

- - - / - - -
A – LES RÉGIMENTS DE TRANSPORT :

 

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

121ème régiment du train

Linas – Montléry

Élément organique du 1er commandement logistique

Lieutenant-Colonel COFFINIÈRES

503ème régiment du train

La Rochelle

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

505ème régiment du train

Vienne

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

515ème régiment du train

Brie

Élément organique du 1er commandement logistique

Lieutenant-Colonel MONTARU

525ème régiment du train

Arras

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

585ème régiment du train

(Réserve)

Moulins-Yzeure

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

 

Ces six régiments du train sont des unités de transport lourd de réserve générale. En effet, le 1er commandement logistique organise l'acheminement des matériels de par les pelotons de transport dotés chacun de vingt véhicules de transport avec remorque pouvant être de marque Renault, de type TRM 4000 ce qui donne une capacité de transport de :

  • 450 tonnes pour un escadron de transport,

  • 1 800 tonnes pour un régiment de transport (4 escadrons),

  • 10 800 tonnes pour les six régiments de transport (24 escadrons).

L’appellation « régiment du train » est donnée à ces unités en 1978. En effet, dès avant la guerre d'Algérie jusqu'à cette date, nous parlions tout d'abord de groupe de transport puis de de transport lourd.

  • 121ème régiment du train

ex-523ème régiment du train

ex-523ème groupe de transport lourd

  • 503ème régiment du train


ex-538ème groupe de transport lourd

  • 505ème régiment du train


ex-505ème groupe de transport lourd

  • 515ème régiment du train


ex-515ème groupe de transport lourd

  • 525ème régiment du train


ex-525ème groupe de transport lourd

Mentionnons que le 121ème régiment du train, ex-523ème régiment du train, prend le n° 121 afin de perpétuer les traditions des escadrons du train automobile puis escadrons automobiles de réserve générale créés dès 1920. Ces unités étaient les :

  • 120ème escadron automobile de réserve générale basé à Sainte Menehould,

  • 121ème escadron automobile de réserve générale basé à Lure,

  • 122ème escadron automobile de réserve générale basé à Metz,

  • 123ème escadron automobile de réserve générale basé à Casablanca,

  • 124ème escadron automobile de réserve générale basé à Épinal,

  • 125ème escadron automobile de réserve générale basé à Dieuze,

  • 126ème escadron automobile de réserve générale basé à Toul.

Mentionnons également que le 511ème régiment du train (ex-511ème groupe de transport lourd – unité d'active) rejoignant en 1978 la 1ère brigade logistique du 1er corps d'armée, est remplacé par une unité de réserve, le 585ème régiment du train qui reprend lui-même les traditions du 585ème bataillon de marche du train ayant opéré en Algérie.

Ce régiment de la série « 580 » est issu par tradition des unités de marche du train. En effet, huit bataillons de marche du train sont mis sur pied pour combattre les insurgés algériens. Ce ne sont pas des unités de transport mais bien des unités combattantes rappelant les traditions de l'arme du train.

Ces unités sont respectivement mises sur pied à partir des :

  • 57ème bataillon de tirailleurs algériens

504ème bataillon de marche du train,

  • III/342ème régiment d'infanterie

519ème bataillon de marche du train,

  • 19ème bataillon de tirailleurs algériens

554ème bataillon de marche du train,

  • 228ème bataillon d'infanterie

584ème bataillon de marche du train,

  • 219ème bataillon d'infanterie

585ème bataillon de marche du train,

  • 236ème bataillon d'infanterie

586ème bataillon de marche du train,

  • IV/146ème régiment d'infanterie

587ème bataillon de marche du train,

  • II/30ème régiment d'infanterie

588ème bataillon de marche du train.

Nous retrouverons plus loin les unités portant les traditions des 504ème et 519ème bataillons de marche du train.

Pour revenir à la situation du 1er janvier 1989, les régiments de transport lourd de réserve générale sont à l'effectif de 941 hommes (31 officiers – 117 sous-officiers et 793 hommes de troupes) et sont dotés de 361 véhicules divers dont 240 véhicules lourds de marque Renault de type « TRM 4000 » avec remorque.

Ils sont théoriquement organisés de la manière exposée ci-après :

  • un peloton état-major,

  • un escadron de commandement et des services,

  • 1er, 2ème , 3ème et 4ème escadrons de transport.

 


Mentionnons également qu'en cas de besoin avéré et selon la mission, un régiment de transport issu du 1er commandement logistique est mis à la disposition à la Brigade logistique de la Force d'Action Rapide afin d'épauler le 511ème régiment du train.
 

- - - / - - -
B – LES UNITÉS DE TRANSBORDEMENT MARITIME :

 

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

519ème régiment du train

La Rochelle

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

500ème groupe de transit portuaire (réserve)

Divers ports militaires

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

504ème groupe de transit portuaire (réserve)

Divers ports militaires

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

506ème groupe de transit portuaire (réserve)

Divers ports militaires

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

509ème groupe de transit portuaire (réserve)

Divers ports militaires

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

514ème groupe de transit portuaire (réserve)

Divers ports militaires

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

 

Ces six unités se divisent un un régiment du train d'active et cinq groupes de transit portuaire de réserve.

En effet, le 1er commandement logistique, avec ces six unités, est capable d'organiser avec célérité une réception de marchandises arrivant par voie maritime et d'effectuer la manutention en vue de la mise à disposition des matériels aux régiments de transport présentés supra, c'est en cela que sont mis sur pied en temps de guerre cinq groupes de transit portuaire ce qui permet de démultiplier les capacités d'action et de réception.

En matière de tradition, ces cinq groupes de transit portuaire de réserve perpétuent les traditions de quatre groupes de transport mis sur pied dans les années 1950 ou d'un bataillon de marche du train mis sur pied dans les années 1960. Ces unités seront dissoutes à l'issue de la guerre d'Algérie.

  • 500ème groupe de transit portuaire

ex-500ème groupe de transport

  • 504ème groupe de transit portuaire

ex-504ème bataillon de marche du train

  • 506ème groupe de transit portuaire

ex-506ème groupe de transport

  • 509ème groupe de transit portuaire

ex-509ème groupe de transport

  • 514ème groupe de transit portuaire

ex-514ème groupe de transport

Comme nous pouvons le voir, le 504ème groupe de transit portuaire reprend les traditions du 504ème bataillon de marche du train qui est une unité de combat du train mis sur pied à partir du 57ème bataillon de tirailleurs algériens, à l'image des cinq bataillons de marche du train de la série « 580 ».

En ce qui concerne l'organisation de ces unités de réserve, nous n'avons trouvé aucun document permettant d'établir de manière concrète de la manière dont ils étaient organisé. Cependant, la nature et l'armée française étant bien faites, nous pouvons prendre comme exemple, le cas du 519ème groupe de transit maritime qui, depuis le 1er juillet 2011, est installé dans la base navale de Toulon.

Nous pensons que cette unité, qui garde les traditions du 519ème régiment du train de La Rochelle, dissous à cette même date, est semblable dans sa structure actuelle a ce que devaient être les cinq groupes de transit portuaire de réserve.

Ainsi, le 519ème groupe de transit maritime est à l'effectif de 464 hommes dont 134 réservistes s'organisant en un escadron de transit et de commandement et deux escadrons portuaires dont un de réserve. Il est doté des matériels suivants :

  • 22 chariots élévateurs lourds dont super-stacker,

  • 20 chariots élévateurs légers,

  • 23 véhicules de transport logistique,

  • 19 remorques,

  • 18 semi-remorques 40 pieds,

  • 6 tracteurs portuaires,

  • 4 grues lourdes de marque Liebherr.

Nous pouvons donc penser que les groupes de transit portuaire pourraient être organisés de la manière exposée ci-après :


  • un peloton état-major,

  • un escadron de commandement et des services,

  • 1er et 2ème escadrons portuaire.

 

 

Outre la mise en place de deux de ces unités dans les grands ports de guerre que sont Brest et Toulon, trois autres unités remplacent également en temps de guerre les trois districts de transit interarmées cités ci-après :  

  • district de transit interarmée « Atlantique » à La Rochelle

  • district de transit interarmée « Manche » au Havre

  • district de transit interarmée « Méditerrannée » à Marseille




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement