Entre réalité et prospective :
   L'armée de terre française en janvier 1989
 
David DELPORTE
 
 

LES UNITÉS D'INFANTERIE DE RÉSERVE ET DE TRADITION

 

MISE A JOUR DU 05 JANVIER 2019

 

- - - / - - -

0 – GÉNÉRALITÉS :

 

Au terme de la loi n° 83-606 du 8 juillet 1983 portant approbation de la programmation militaire pour les années 1984-1988 et par la loi de programmation n° 87-343 du 22 mai 1987 relative à l'équipement militaire pour les années 1987-1991, les unités de réserve de l'infanterie comprennent en métropole :

 
  • quarante-sept unités d’infanterie servant comme unités de combat :
    • vingt-trois régiments interarmes divisionnaires :
      • 2ème, 10ème, 15ème, 26ème, 37ème, 48ème, 54ème, 60ème, 76ème, 91ème, 95ème, 100ème, 107ème, 137ème, 142ème, 144ème, 173ème, 239ème, 243ème, 292ème, 299ème et 373ème régiments d'infanterie,

      • 8ème régiment d'infanterie de Marine,
    • dix-huit régiments d'infanterie portée :
      • quinze régiments d'infanterie de brigades de zone :

        • 18ème, 23ème, 34ème, 45ème, 62ème, 75ème, 87ème, 93ème, 117ème, 149ème et 164ème régiments d'infanterie,

        • 41ème groupe de Chasseurs,

        • 67ème bataillon de Chasseurs alpin,

        • 70ème régiment d'infanterie de Marine,

        • 140ème régiments d'infanterie alpine,

      • trois régiments d'infanterie de division du Rhin :

        • 10ème, 29ème, 31ème bataillon de Chasseurs à pied,
    • six régiments frontières :
      • 15ème, 22ème et 53ème bataillons de Chasseurs alpins,

      • 49ème, 53ème et 88ème régiments d'infanterie,

  • onze régiments de garde de points sensibles :

    • 19ème, 38ème, 79ème, 90ème, 118ème, 128ème, 133ème, 134ème, 141ème, et 146ème régiments d'infanterie divisionnaire,

    • 54ème régiment d'infanterie de Marine,

Nous avons identifié dix-huit régiments de commandement divisionnaire de réserve et un régiment de commandement et de soutien de réserve qui reprennent les traditions et les numéros des régiments d'infanterie suivants :

 
  • 28ème, 32ème, 33ème, 36ème, 52ème, 56ème, 63ème, 65ème, 69ème, 83ème, 89ème, 101ème, 106ème, 112ème, 121ème, 122ème, 125ème, 127ème et 156ème régiments d'infanterie.

Mentionnons qu’il nous manque trois régiments de commandement divisionnaire pour avoir la liste complète des vingt-deux régiments de commandement divisionnaire mis sur pied par les troupes de réserve.

 

De plus, dix-neuf entités de formation ou de sélection perpétuent en temps de paix les traditions d'unités d'infanterie diverses mais ne constituent pas d'unités de combat ou de protection de points sensibles en temps de guerre :

 
  • 4ème, 7ème, 20ème, 21ème, 22ème, 23ème, 26ème, 30ème, 51ème, 57ème, 131ème, 134ème et 251ème régiments d'infanterie,

  • 7ème, 22ème, 67ème et 72ème régiments d'infanterie de Marine,

  • 1er régiment de choc,

  • 9e régiment de Zouaves.

On arrive donc à un total de quatre-vingt seize unités d'infanterie de réserve ou de tradition sans compter les trois régiments de commandement divisionnaire manquants.

 

Selon certaines sources (Orbat & TO&E par Gordon MacInlay’s – édition de 1984), les douze régiments d'infanterie divisionnaire et les quatre régiments d'infanterie de division d'infanterie mobilisée « école » présentés ci-après existaient en jusqu'en 1984, nous n'en retrouvons pas trace dans les documents datant de 1991 que nous détenons. Existaient-ils au 1er janvier 1989 ? Voici la liste de ces quatorze unités d'infanterie :

 
  • 20ème, 50ème, 66ème, 73ème, 77ème, 84ème, 96ème, 155ème, 163ème, 172ème, 174ème et 226ème régiments d'infanterie divisionnaire,

  • 25ème, 70ème, 115ème et 138ème régiments d'infanterie de division d'infanterie mobilisée « école ».

Nous trouverons peut-être dans cette liste de seize régiments d'infanterie les trois régiments de commandement divisionnaire manquant, à moins que les trois numéros soient choisis dans la liste des unités de tradition.

 

Enquête à suivre.......

 

- - - / - - -

I – LES UNITÉS DE RÉSERVE :


- - - / - - -

A – LES UNITÉS D'INFANTERIE PORTÉE DE BRIGADE DE ZONE :


A l'instar des unités d'active, les unités d'infanterie portée de réserve affirment le principe que l'infanterie portée est une infanterie transportée par camionnettes tactiques.


En 1984, la réforme de l’armée de terre portée par Charles HERNU, ministre de la défense, pose le principe d’une réorganisation de la défense Opérationnelle du Territoire. En conséquence, les dix divisions d’infanterie mobilisée et les quatre divisions d’infanterie mobilisée « école » sont dissoutes sauf pour la 152ème division d’infanterie.


A partir des dix dix divisions d’infanterie mobilisée, sont mis sur pied sept brigades de zone soit une unités de combat par zone de défense et une unité supplémentaire pour la zone de défense « EST ».


Nous passons donc de trente régiments d’infanterie portée à quinze soit une perte de 50 % de capacité de combat. Nous verrons que serons mis sur pied vingt-trois régiments interarmes divisionnaires qui seront les unités de combat des divisions militaires territoriales (échelon inférieur à la zone de défense).


Nous y ajoutons les trois régiments d’infanterie portée de la zone de franchissement du Rhin qui, quant à elle, se transforme en division du Rhin. Ces trois unités d’infanterie sont batties sur le modèle des unités d’infanterie de brigade de zone.


Au 1er janvier 1989, nous dénombrons dix-huit unités d'infanterie portée se répartissant en :


  • onze régiments d’infanterie,

  • trois bataillons de Chasseurs à pied,

  • un bataillon de Chasseurs alpins,

  • un groupe de Chasseurs,

  • un régiment d’infanterie alpine,

  • un régiment d’infanterie de Marine.


A l’instar des unités d’infanterie active, le principal véhicule cargo tout-terraint des régiments d’infanterie portée de réserve est le :


  • Berliet GBC-8KT :

    • quatre tonnes de charge utile ou vingt soldats + armements et équipements,

    • 16 500 exemplaires construits entre 1961 et 1977.


Six véhicules cargo sont affectés au sein du groupe de transport que l’on trouve dans les sections de commandement des quatre compagnies de combat. En moyenne, il faut deux véhicules cargo pour transporter les trois groupes de combat et le groupe de commandement de la section de combat.


Voici ci-après le tableau de répartition des unités d'infanterie portée.


Unités de réserve

Unités dérivantes

Garnison

Rattachement

Chef de corps

10ème bataillon de Chasseurs à pied

Centre mobilisateur n° 172

Monswiller

Division du Rhin

Colonel (CR) CABUT

18ème régiment d'infanterie

1er régiment de Hussards parachutistes

Tarbes

115ème brigade de zone

Colonel (CR) CAYRAL

23ème régiment d'infanterie

35ème régiment d'infanterie

Dôle

107ème brigade de zone

Lieutenant-Colonel CUVETOT

29ème bataillon de Chasseurs à pied

Centre mobilisateur n° 66

Wolfisheim

Division du Rhin

Colonel (CR) HUSSER

31ème bataillon de Chasseurs à pied

Centre mobilisateur n° 104

Colmar

Division du Rhin

Colonel (CR) DOLLÉ

34ème régiment d'infanterie

6ème régiment parachutiste d'infanterie de Marine

Mont-de-Marsan

115ème brigade de zone

Colonel (CR) BONIFACJ

41ème groupe de Chasseurs

1er groupe de Chasseurs

Reims

110ème brigade de zone

Colonel (CR) OSIEKI

45ème régiment d'infanterie

67ème régiment d'infanterie

Soissons

108ème brigade de zone

/ …

62ème régiment d'infanterie

3ème régiment d'infanterie de Marine

Vannes

109ème brigade de zone

/ …

67ème bataillon de Chasseurs alpins

27ème bataillon de Chasseurs alpins

Annecy

127ème brigade de zone

/ …

70ème régiment d'infanterie de Marine

Régiment de marche du Tchad

Montlhéry

102ème brigade de zone

Lieutenant-Colonel (CR) GUIDOUX

75ème régiment d'infanterie

1er régiment de Spahis

Valence

127ème brigade de zone

/ …

87ème régiment d'infanterie

94ème régiment d'infanterie

Sissonne

108ème brigade de zone

/ …

93ème régiment d'infanterie

5ème régiment d'infanterie

Beynes

102ème brigade de zone

Lieutenant-Colonel (CR) LAUDREN

117ème régiment d'infanterie

2ème régiment d'infanterie de Marine

Champagné

109ème brigade de zone

Colonel (CR) DE MONTESSON

140ème régiment d'infanterie alpine

6ème bataillon de Chasseurs alpins

Varces

127ème brigade de zone

Colonel (CR) TSCHUDNOWSKY

149ème régiment d'infanterie

170ème régiment d'infanterie

Golbey

107ème brigade de zone

Colonel (CR) ROUSSEL

164ème régiment d'infanterie

150ème régiment d'infanterie

Verdun

110ème brigade de zone

/ …


Ces dix-huit unités d'infanterie portée de réserve sont primitivement formées dans les centres mobilisateurs dès le rappel des réservistes avec une affectation de cadres de régiments d'actives associés où ces dits réservistes ont effectué leur service militaire.


Les sept brigades de zone sont chacune dérivée d’une division d'active métropolitaine (dont elles reprennent la numérotation augmentée de 100). Chaque régiment de réserve est également dérivée d’un régiment d’active et reprend un numéro vacant dans la liste des 173 régiments d’infanterie d’active ou des trente-et-un bataillons de Chasseurs des unités métropolitaines ou dans la liste des régiments d'Infanterie de Marine.


  • 2ème division blindée 102ème brigade de zone :
    • Régiment de marche du Tchad 70ème régiment d'infanterie de Marine,
    • 5ème régiment d'infanterie 93ème régiment d'infanterie,
  • 7ème division blindée 107ème brigade de zone :
    • 35ème régiment d'infanterie 23ème régiment d'infanterie,
    • 170ème régiment d'infanterie 149ème régiment d'infanterie,
  • 8ème division d'infanterie 108ème brigade de zone :
    • 67ème régiment d'infanterie 45ème régiment d'infanterie,
    • 94ème régiment d'infanterie 87ème régiment d'infanterie,
  • 9ème division d'infanterie de Marine 109ème brigade de zone :
    • 2ème régiment d'infanterie de Marine 117ème régiment d'infanterie,
    • 3ème régiment d'infanterie de Marine 62ème régiment d'infanterie,
  • 10ème division blindée 110ème brigade de zone :
    • 1er groupe de Chasseurs 41ème groupe de Chasseurs,
    • 150ème régiment d'infanterie 164ème régiment d'infanterie,
  • 15ème division d'infanterie 115ème brigade de zone :
    • 6ème régiment parachutiste d'infanterie de Marine 34ème régiment d'infanterie,
    • 1er régiment de Hussards parachutistes 18ème régiment d'infanterie,
  • 27ème division alpine 127ème brigade de zone :
    • 6ème bataillon de Chasseurs alpins 140ème régiment d'infanterie alpine,
    • 7ème bataillon de Chasseurs alpins → 75ème régiment d'infanterie,
    • 27ème bataillon de Chasseurs alpins 67ème bataillon de Chasseurs alpins,
  • 62ème division militaire territoriale Division du Rhin :
    • 30ème groupe de Chasseurs → 31ème bataillon de Chasseurs à pied,
    • 152ème régiment d’infanterie 10ème bataillon de Chasseurs à pied,
    • 153ème régiment d’infanterie 29ème bataillon de Chasseurs à pied.

L'état-major de la Division du Rhin, du fait de la dissolution de la 6ème division blindée, est désormais associée à l'état-major de la 62ème division militaire territoriale. Mentionnons que les sept état-majors de division d'active dont dérivent les brigades de zone sont en fait des état-majors communs entre la division militaire territoriale et la grande unité de combat.


Ainsi l'état-major de la :


  • 2ème division blindée est commun à celui de la 13ème division militaire territoriale,

  • 7ème division blindée est commun à celui de la 65ème division militaire territoriale,

  • 8ème division d'infanterie est commun à celui de la 22ème division militaire territoriale,

  • 9ème division d'infanterie de Marine est commun à celui de la 33ème division militaire territoriale,

  • 10ème division blindée est commun à celui de la 63ème division militaire territoriale,

  • 15ème division d'infanterie est commun à celui de la 41ème division militaire territoriale,

  • 27ème division alpine est commun à celui de la 51ème division militaire territoriale.

Revenons à l’organisation des régiments d’infanterie portée mis sur pied par la réserve. A l'effectif théorique de 983 hommes, ils sont organisées en :

 
  • une compagnie de commandement et des services :
    • une section d'état-major,
    • une section de transmissions,
    • une section de commandement,
    • une section des services techniques,
    • une section des services administratifs,
    • une section sanitaire,
  • une compagnie d'éclairage et d'appui avec :

    • une section de commandement,

    • deux sections d'éclairage et de renseignement dotées chacune de trois lance-roquettes antichar de 89 mm,

    • une section de six mortiers de 120 mm tractés par autant de camionnettes de transport tactiques,

    • une section antichars dotée de six canons sans-recul de 106 mm de type M40 avec affût M79 montés sur véhicules légers tout-terrain de type Hotchkiss M201,

  • quatre compagnies de combat d'infanterie portée dotées chacune :

    • une section de commandement et d'appui,

    • trois sections de combat comprenant chacune, outre l'armement individuel (fusil MAS49-56 / PA MAC50), un total de trois fusils mitrailleurs de 7,62 mm, de trois fusils de précision de type FRF2 et de trois lance-roquettes antichar de 89 mm.

Voici ci-après un schéma détaillé de l'unité d'infanterie portée affectée aux grandes unités mises sur pied par la réserve.
 


Ce type de régiment d’infanterie portée de réserve est totalement conforme aux divers modèles présentés dans la partie des unités d’active.

 

Nous retrouvons les trois unités type que sont la compagnie de commandement et de soutien, la compagnie d’éclairage et d’appui et la compagnie de combat.

 

Ce qui change par rapport aux unités d’active n’est que la valeur et le type de matériel tant de transport, de transmissions ou de combat.

 

En effet, comme nous pouvons le voir, ces régiments ne sont pas dotés de missiles antichars MILAN mais de canons sans-recul de 106 mm de type M40 avec affût M79 montés sur véhicules légers tout-terrain de type Hotchkiss M201.

 

Ces canons sans-recul sont des armes américaines datant des années 50. Ils remplacent les canons sans-recul de 75 mm de type M20 alors en dotation dans les unités de réserve. Ces matériels que l’on peut qualifier d’obsolètes ne peuvent rien contre les engins blindés les plus modernes ais peuvent encore avoir une quelconque utilité face à des engins peu blindés.




Créer un site
Créer un site