Entre réalité et prospective :
   L'armée de terre française en janvier 1989
 
David DELPORTE
 
 

Passons maintenant au 519ème régiment du train qui perpétue à la fois les traditions du 519ème groupe de transport, du 519ème bataillon de marche du train et du 519ème groupe autonome de transit maritime, ex-1er bataillon autonome de transit maritime.

Cette unité allie à la fois les capacités des unités décrites supra mais possède également un savoir faire que peu de pays possèdent. Il s'agit du déchargement amphibie. En effet, outre ses trois escadrons portuaires (dont un de réserve), il dirige l'action du 1er escadron amphibie qui manœuvre deux types de matériels que sont les «  LARC XV » et les chalants de transports de matériels.

 

Le LARC XV est un engin amphibie motorisé de conception américaine conçu au milieu des années 1960. L'achronyme « LARC » signifie en anglais « Light Amphibious Resupply Cargo ». La traduction française est « cargo léger de ravitaillement amphibie ».

 

Ces engins d'un poids d'environ 20 tonnes, à la fois navire et véhicule terrestre sont à même de transporter des charges diverses comme 50 hommes ou près de quatorze tonnes de matériels.

 

Les véhicules utilisés par l'armée françaises sont des engins de seconde main provenant de la Bundeswehr. C'est en 1981 que le 519ème régiment du train reçoit les seize véhicules de type LARC XV. Le transport de chalands de débarquement "OURAGAN" transportera les seize LARC XV du port de WILHEMSHAVEN au port de LA PALLICE du 20 au 24 juillet 1981.

 

Treize engins sur seize seront affectés au 1er escadron amphibie et répartis dans deux pelotons amphibies. Le troisième peloton regroupe quant à lui cinq chalants de transport de matériels « prêtés » par la Marine Nationale.

 

Ces cinq navires, d'un tonnage de 56 tonnes, illustres descendant des engins ayant servis lors des débarquements alliés de la seconde guerre mondiale, à une capacité de fret de 90 tonnes ou de transport de 200 hommes équipés.

 

Le 519ème régiment du train se compose donc de :

 
  • un peloton état-major,

  • un escadron de commandement et des services,

  • 1er escadron amphibie,

  • 2ème, 3ème et 4ème escadrons portuaires.

 

 

Il est également doté des matériels suivants :

 
  • 2 bulldozers dérouleurs de tapis de plage,

  • 2 chariots élévateurs lourds super stacker de 40 tonnes,

  • divers chariots télescopiques de type Merlo de 4 tonnes,

  • 6 grues lourdes de marque Liebherr,

  • 10 véhicules porte-conteneurs maritimes,

  • divers porte-conteneurs de 28 et de 16 tonnes.

 

Mentionnons également la présence d'une vedette, il s'agit de la « CASSIOPEE » mise en service en 1984.
 

- - - / - - -
C – LES UNITÉS DE LIVRAISON PAR AIR ET DE SOUTIEN DU COMBATTANT :

 

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

1er régiment de livraison par air

Montigny-lès-Metz

Élément organique du 1er commandement logistique

Lieutenant-colonel MARCADIER

 

Le commandement du train de la 1ère armée dirige en premier lieu le 1er régiment de livraison par air, créé le 30 juin 1981 par redénomination du 1er groupement de livraison par air.

 

Le 1er régiment de livraison par air est l'héritier avec la BOMAP (Base opérationnelle mobile aéropotée affectée à la 11ème division parachutiste) de toutes les unités de livraison par air mis sur pied depuis la fin de la seconde guerre mondiale et s'étant illustrées au cours des guerres d'Indochine et d'Algérie.

 

Cette unité, de par son organisation et ses buts, assure quatre types de missions :

 
  • le ravitaillement par aérolargage et aéroportage,

  • le soutien d'opérations aéroportées,

  • le renforcement d'escales aériennes,

  • le transit air sur une base interarmées de théâtre ou sur terrains secondaires.

 

En termes généraux et en temps de paix, il est principalement chargé de l'instruction technique, de l’entretien, du pliage et des fournitures de parachutes pour le 13ème régiment de Dragons parachutistes, mais en temps de guerre, outre cette mission, il assure également en lien avec les unités de transport de l'armée de l'air le ravitaillement des troupes par voie aérienne.

 

Le régiment de livraison par air, en temps de guerre, est à l'effectif de 714 hommes (22 officiers – 92 sous-officiers et 600 hommes de troupes) et se trouve doté de 158 véhicules divers et s'organise en :

 
  • un peloton d'état-major,

  • un escadron de commandement et des services,

  • un escadron de soutien de livraison par air,

  • un escadron de livraison par air,

  • un escadron de transport.

 

 

Mentionnons qu'en temps de paix le 1er régiment de livraison par air ne possède pas d'escadron de transport mais gère administrativement le 47ème escadron de commandement et de quartier général et les deux centres de transit des personnels et matériels.

 

- - - / - - -
D – LES CENTRES DE TRANSIT :

 

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

Centre de transit des personnels et matériels n° 1

Strasbourg

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

Centre de transit des personnels et matériels n° 2

Metz

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

 

En temps de paix, le 1er commandement logistique gère les centres de transit des personnels et matériels n° 1 et n° 2. Comme leurs noms l'indiquent, ces centres gèrent les déplacements et l'affectation des personnels et matériels au sein de la 1ère armée et plus particulièrement les éléments dédiés au 2ème corps d'armée se trouvant en Allemagne Fédérale.

 

Ces deux centres sont implantés respectivement en gare de Strasbourg et Metz. Ils servent de point de regroupement des personnels et matériels provenant de tous les points de la France métropolitaine puis organisent, en fonction des garnisons, les trains à destination de la République Fédérale Allemande ou de l'enclave de Berlin.

 

Voici présenté ci-après le centre de transit des personnels et matériels n° 2 basé au Quartier Colin à Metz. Nous voyons bien qu'il s'agit d'un lieu de regroupement des unités et d'un lieu de séjour court.

 

 

- - - / - - -
E – L'AIDE AU COMMANDEMENT :

 

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

47ème escadron de commandement et de quartier général

Montigny-lès-Metz

Élément organique du 1er commandement logistique

/ …

 

Le 47ème escadron de commandement et de quartier général est une unité de l'arme du Train mise sur pied comme unité de soutien à l'état-major du 1er commandement logistique. Nous retrouverons une unité du même type à la 1ère armée à savoir le 40ème escadron de commandement et de quartier général.

 

Cet escadron d'appui au commandement du 1er commandement logistique se présente sous la forme d'une unité à l'effectif de 280 hommes avec 62 véhicules divers. Il comprend :

 
  • un état-major,

  • un peloton état-major avec groupe de transmissions

  • un peloton de commandement et des services,

  • un peloton de quartier général,

  • un peloton de services administratifs,

  • un peloton de services techniques,

  • un poste de régulation ravitaillements,

  • un groupe de protection antiaérienne,

  • une section de protection de poste de commandement,

  • un groupe sanitaire.

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement