Entre réalité et prospective :
   L'armée de terre française en janvier 1989
 
David DELPORTE
 
 

4 – LES RÉGIMENTS D'INFANTERIE DE GARDE DE POINTS SENSIBLES :

 

Penchons nous maintenant sur les régiments divisionnaires qui sont des unités de garde de points sensibles.

 

Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

19ème régiment d'infanterie

Châteaulin

31ème division militaire territoriale

/ …

38ème régiment d'infanterie

Bourg-en-Bresse

51ème division militaire territoriale

/ …

54ème régiment d'infanterie de marine

Pontoise

12ème division militaire territoriale

Lieutenant-Colonel (CR) CONTASSEAU

79ème régiment d'infanterie

Saint-Avold

61ème division militaire territoriale

/ …

90ème régiment d'infanterie

Châteauroux

13ème division militaire territoriale

/ …

118ème régiment d'infanterie

Châteaulin

31ème division militaire territoriale

/ …

133ème régiment d'infanterie

Bourg-en-Bresse

51ème division militaire territoriale

/ …

134ème régiment d'infanterie

Dijon

64ème division militaire territoriale

Colonel DRESLER

141ème régiment d'infanterie

La Valette du Var

53ème division militaire territoriale

/ …

146ème régiment d'infanterie

Nancy

61ème division militaire territoriale

/ …

 

A l'heure où nous publions cette page, nous avons pu déterminer avec certitude l'existence de dix unités de garde de points sensibles. La situation pourra peut-être évoluer si par bonheur, nous découvrons divers indices permettant de justifier l'insertion de nouvelles unités. Cependant, de par la documentation qui nous a été remise, il apparaît que seuls ces dix régiments traitent de la garde des points sensibles.

 

Ces régiments d'infanterie sont des unités chargées de la défense de points particuliers, on peut citer tous les axes routiers et les principaux nœuds de communication, les moyens de transmissions, les lieux de production d'énergie, de retraitement….

 

Le régiment « divisionnaire », après mobilisation des troupes et recueil du matériel, se compose au minimum de 557 hommes (28 officiers, 78 sous-officiers et 451 hommes du rang) et se voit doté de 36 véhicules divers. Il s'organise en :

 
  • un état-major,

  • une compagnie de commandement et de soutien,

  • une compagnie d'intervention,

  • trois détachements de garde (au minimum),

  • sept sections de combat indépendantes.

IMAGE 27H

 

Ce type de régiment, qui vaut la moitié d'une unité d’infanterie classique, représente pour l'armée de terre de 1989 ce qu'était la territoriale de 1914.

 

La territoriale, c'est la deuxième réserve composée de réservistes âgés, ne pouvant plus combattre en première ligne.

 

Nous pouvons cependant voir qu'un effort a été fait afin de mettre sur pied une réserve d'intervention avec une compagnie d'intervention composée de quatre sections de combat et sept autres sections de combat indépendantes.

 

Cependant ces sept sections de combat n'ont aucun moyen de transport contrairement à la compagnie d'intervention qui dispose d'un groupe de transport avec huit véhicules cargo grande capacité. De plus cette compagnie dispose d'un groupe mortiers avec deux pièces de 81 mm.

  

- - - / - - -

5 – LES RÉGIMENTS DE COMMANDEMENT DIVISIONNAIRE :


Penchons nous maintenant sur les régiments divisionnaires qui sont à priori des unités d'aide au commandement.


Unités

Garnison

Rattachement

Chef de corps

16ème régiment de commandement divisionnaire

Strasbourg

62ème division militaire territoriale

/ …

27ème régiment de commandement divisionnaire

Dijon

64ème division militaire territoriale

Lieutenant-colonel (CR) DENIS

28ème régiment de commandement divisionnaire

Rouen

23ème division militaire territoriale

/ …

32ème régiment de commandement divisionnaire

Tours

13ème division militaire territoriale

Colonel (CR) MILLOUR

33ème régiment de commandement divisionnaire

Lille

21ème division militaire territoriale

Chef de corps en second du 43ème régiment d'infanterie

36ème régiment de commandement divisionnaire

Caen

32ème division militaire territoriale

/ …

52ème régiment de commandement divisionnaire

Sathonay – Camp

51ème division militaire territoriale

/ …

56ème régiment de commandement divisionnaire

Besançon

65ème division militaire territoriale

/ …

63ème régiment de commandement divisionnaire

Limoges

43ème division militaire territoriale

/ …

65ème régiment de commandement divisionnaire

Nantes

33ème division militaire territoriale

/ …

69ème régiment de commandement divisionnaire

Nancy

61ème division militaire territoriale

/ …

83ème régiment de commandement divisionnaire

Toulouse

44ème division militaire territoriale

/ …

101ème régiment de commandement divisionnaire

Vincennes

12ème division militaire territoriale

/ …

106ème régiment de commandement divisionnaire

Châlons-Sur-Marne

63ème division militaire territoriale

/ …

112ème régiment de commandement divisionnaire

La Valette

53ème division militaire territoriale

/ …

121ème régiment de commandement divisionnaire

Clermont-Ferrand

52ème division militaire territoriale

/ …

122ème régiment de commandement divisionnaire

La Cavalerie

54ème division militaire territoriale

/ …

125ème régiment de commandement divisionnaire

Poitiers

42ème division militaire territoriale

/ …

127ème régiment de commandement divisionnaire

Amiens

22ème division militaire territoriale

/ …

/ …

Rennes

31ème division militaire territoriale

/ …

/ …

Bordeaux

41ème division militaire territoriale

/ …

?

?

55ème division militaire territoriale

/ …


Nous avons trace de ces unités de manière assez vague. Ces unités de commandement divisionnaire gardent la mémoire et les traditions des régiments d'infanterie de même numéro.

 

En effet, les régiments de commandement divisionnaire sont à priori, selon les témoignages que nous avons pu recueillir, des unités en renfort des états-majors de divisions militaires territoriales.

 

Ce sont en grande majorité des unités de garde de points sensibles qui ont été dissous et dont la garde au drapeau, en temps de paix, a été confiée aux états-majors des divisions militaires territoriales.

 

Nous n'avons aucun élément quant à leur composition, cette liste est provisoire, au même titre que les unités citées supra. Tous les renseignements cités dans le tableau ont été trouvés sur INTERNET ou par contact avec certains anciens de ces unités comme Michel CASANOVA du 36ème régiment de commandement divisionnaire.

 

A ces unités ajoutons le 156ème régiment de commandement et de soutien qui est l'unité de commandement et de soutien de la Division du Rhin et qui garde les traditions du 156ème régiment d’infanterie.

 

Si par hasard des personnes possédaient quelques documents quant à l'organisation des ces unités de commandement divisionnaires, ils peuvent penser à moi. Merci.




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement